Koekelberg

Connue pour son imposante Basilique nationale, 5e plus grand édifice religieux au monde, inaugurée en 1905 par Léopold II à l’occasion du 75e anniversaire de l’indépendance de la Belgique, Koekelberg reste marquée par l’histoire très contrastée de ses quartiers, délimités depuis 1871 par la ligne de chemin de fer Nord - Midi.

Le cœur historique de la commune était jadis un véritable faubourg industriel, dont subsistent encore quelques vestiges (ateliers, industries, estaminets et autres impasses typiques). Ces quartiers sont actuellement les plus denses et les plus mixtes de Koekelberg. On y retrouve quelques remarquables ensembles d’habitations sociales réalisées par les architectes modernistes des années 1930.

D’origine agricole, le « haut » de la commune connut une urbanisation plus tardive. En 1880, Léopold II choisit le plateau de Koekelberg, pour son panorama incomparable sur Bruxelles, en vue d’y développer un quartier résidentiel, autour d’un vaste espace paysager, l’actuel Parc Élisabeth. Poumon vert de la commune, il donne sur de belles avenues symétriques (Panthéon, Gloires Nationales, …) aux anciennes maisons de maître, parmi lesquelles quelques chefs-d’œuvre Art Nouveau et Art Déco.

Parcourir Koekelberg, c’est aller sur les traces d’un riche passé industriel et découvrir une richesse patrimoniale aux visages multiples.

Voir la carte